Pomme Camille

      L’art a toujours été pour moi une évidence.

     Multipliant très tôt les pratiques (musique, danse, théâtre, écriture), c’est par les arts plastiques que j’ai poussé mon cri avec le plus de vérité et de liberté. C’est parce que je n’ai pas de mots que je fais des images. Mes traits et mes couleurs sont mes mots, mes maux, et les vôtres aussi. Toujours été plus ou moins muette, mais les yeux grands ouverts et des crayons plein les mains.

photo par Perlin Loozer

     Je veux vous interpeler, vous déranger, vous questionner, vous provoquer. Si je parle de moi je parle aussi de vous, je veux que mes images résonnent en vous, et pouvoir en entendre le bruit.

     Si vous vous arrêtez et dîtes « c’est joli », juste ça, ça voudrait dire qu’il y a quelque chose de manqué. Je ne veux pas être gentille. J’ai la prétention de croire que l’art est une nécessité, autant pour vous que pour moi.

Publicités

Articles récents